Dictionnaire des idées reçues de Gustave Flaubert

Philosophie dans le boudoir, par René magritte, 1947.

Gustave Flaubert disait que l’immense bêtise moderne lui donnait la rage. Aussi décida-t-il de la concentrer en un Dictionnaire des idées reçus, le livre flaubertien par excellence…

« Artistes: Tous farceurs. Femme artiste ne peut être qu’une catin. Vanter leur désintéressement(vieux) »

« Boursiers: Tous voleurs. »

« Calvitie: Toujours précoce et causée par des excès de jeunesse, ou la conception de grandes pensées. »

« Célibataire: Fous, égoïstes et débauchés. On devrait les imposer. Se préparent une triste vieillesse. »

« Champagne: Provoque l’enthousiasme chez les petites gens. C’est par lui que les idées françaises se sont répondues en Europe. Sous la Régence, on ne faisait pas autre chose que d’en boire. Mais on ne le boit pas, on le sable. »

« Dieu: Voltaire lui-même l’a dit: Si Dieu n’existait pas, il faudrait l’inventer. »

« Drapeau national: Sa vue fait battre le cœur. »

« Horizons: Trouver beaux ceux de la nature, et sombres ceux de la politique. »

« Humeur: Se réjouir quand elle sort, et s’étonner que le corps humain puisse en contenir de si grandes quantités. »

« koran: Livre de Mahomet, où il n’est question que de femmes. »

« Fromage: Un dîner sans fromage est une belle à qui il manque un œil »

« Littré: Ricaner quand on entend son nom. – Ce monsieur qui dit que nous descendons des singes! »

Cette farce philosophique, cette satire des ridicules, même si elle resta inachevée est un chef d’œuvre de drôlerie… et de méchanceté!

Gustave Flaubert. Le Dictionnaire des idées reçues.1872,ISBN:2743419997.

Publicités

5 commentaires sur “Dictionnaire des idées reçues de Gustave Flaubert

  1. Je rajouterai aussi :

    FONDS SECRETS : Sommes incalculables avec lesquelles les ministres achètent les consciences. S’indigner contre.

    Toujours d’actualité …

    1. Du même avis! Je trouve que le livre a conservé toute sa fraîcheur:p D’ailleurs celui qui a dit « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » n’a pas tort…Et comment trouves-tu l’œuvre magrittienne?

  2. Magritte a peint ce tableau sous l’influence du roman éponyme du Marquis de Sade qui parle de l’éducation sexuelle d’une jeune fille de 15 ans. Difficile de faire un parallèle avec le dictionnaire des idées reçues de Flaubert ! Si ce n’est que le boudoir est une petite salle disposée généralement entre la chambre et le salon, c’est-à-dire, entre la pièce consacrée aux ébats amoureux et la pièce consacrée à la conversation (source wikipédia) et que les définitions de Flaubert se situent entre le premier degré de compréhension (la vraie définition, peut-être hypocrite) et un second degré qui est une réalité surprenante voire dérangeante !

    Voili-voilà, j’espère que je ne me suis pas trop emmêlé les pinceaux dans cette explication !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s