Vous avez raté votre vie ? Avec le Magasin des Suicides, vous réussirez votre mort !

lemagasindessuicides

Le Magasin des Suicides de Jean Teulé
Julliard, 2007
ISBN :  2260017088 – 157 pages – 17 €

Imaginez un magasin où l’on vend depuis dix générations tous les ingrédients possibles pour se suicider. Cette petite entreprise familiale prospère dans la tristesse et l’humeur sombre jusqu’au jour abominable où surgit un adversaire impitoyable : la joie de vivre.

 » Alan !… Combien de fois faudra-t-il te le répéter ? On ne dit pas « au revoir » aux clients qui sortent de chez nous. On leur dit « adieu » puisqu’ils ne reviendront jamais. Est-ce que tu vas finir par comprendre ça ?
Lucrèce Tuvache, très fâchée dans le magasin, cache entre ses mains crispées dans le dos une feuille de papier qui tremble au rythme de sa colère. Penchée sur son petit dernier, debout en short devant elle et qui la regarde de sa bouille réjouie, elle le sermonne, lui fait la leçon :
– Et puis cesse de chantonner : « Bon-zouour!…» quand des gens arrivent. Il faut dire d’un air lugubre : « Mauvais jour, madame…» ou : « Je vous souhaite le grand soir, monsieur. » Et surtout, ne souris plus ! Tu veux faire fuir la clientèle ?… Qu’est-ce que c’est que cette manie d’accueillir les gens en roulant des yeux ronds et en agitant les index dressés en l’air de chaque côté des oreilles ? Crois-tu que les clients viennent ici pour contempler ton sourire ? Ça devient insupportable, ce truc-là. « 

 » – Allô ? Ah, c’est vous, monsieur Tchang ! Bien sûr que je me souviens de vous : la corde, ce matin, c’est ça ?… Vous ?… Vous vouliez nous ?… Je n’entends pas (le client doit appeler d’un portable). Nous inviter à votre enterrement ? Oh, c’est gentil ! Mais vous allez faire ça quand ? Ah, vous avez déjà la corde au cou ? Alors, aujourd’hui mardi, demain mercredi… donc la cérémonie aura lieu jeudi. Ne quittez pas, je demande à mon mari…
Elle appelle au fond du magasin, près du rayon frais.
Mishima ! J’ai M. Tchang au bout du fil. Tu sais, le concierge de la cité des Religions Oubliées-Mais si, celui de la tour Mahomet. Il voudrait nous inviter à son enterrement jeudi. Ce n’est pas le jour où le nouveau représentant des établissements M’en Fous La Mort doit venir ? Ah, c’est le jeudi suivant. Donc, c’est bon. »

 » Le représentant avance dans le magasin en inscrivant les commandes de l’un et l’autre, arrive jusqu’au rayon frais qui l’étonne : – Eh bien, c’est drôlement vide ici : quelques pétales de digitale, baies de houx noir, champignons cortinaires resplendissants, Galerina marginata mais pas beaucoup d’animaux en boîtes percées de trous pour qu’ils respirent…
– Ah ça, nous, on a toujours eu un problème avec les animaux, reconnaît Mishima, que ce soit avec les grenouilles dorées, les serpents trigonocéphales ou les araignées veuve noire… Vous voyez, explique-t-il au représentant, le problème c’est que les gens sont tellement seuls qu’ils s’attachent aux animaux venimeux qu’on leur vend. Et les bêtes, c’est curieux, le sentent et ne les mordent pas. Une fois, tu te souviens, Lucrèce ?… une cliente qui nous avait acheté une mygale tueuse revient dans la boutique. Alors moi, j’étais très étonné et elle me demande si je vends des aiguilles. Je croyais que c’était pour se crever les yeux. Eh bien, pas du tout, c’était pour tricoter des petites bottines en coton perlé à son araignée qu’elle avait appelée Denise. Elles étaient devenues copines et, d’ailleurs, la dame l’avait en liberté dans son sac. Elle l’a sortie et fait courir sur sa main. Moi, je lui disais : « Mais rangez ça ! » Et elle, elle rigolait : « Denise m’a redonné goût à la vie. »
– Une autre fois, surenchérit Lucrèce, un dépressif nous a pris un cobra cracheur de venin qui ne lui a jamais craché dessus et que le client a fini par appeler Charles Trenet. Il n’aurait pas pu l’appeler Adolf ?! Nous, on a bien donné des prénoms de suicidés célèbres à chacun de nos enfants : Vincent pour Van Gogh, Marilyn pour Monroe… »

Publicités

4 commentaires sur “Vous avez raté votre vie ? Avec le Magasin des Suicides, vous réussirez votre mort !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s