Au-delà de toute pudeur – Soumaya Naamane Guessous

hchouma

« Une femme sans pudeur c’est comme un plat sans sel » proverbe marocain

Hchouma est délicat à traduire: tantôt c’est la honte, honte d’avoir commis tel ou tel acte, tantôt c’est la pudeur et la hchouma interdit de se conduire de telle ou telle manière. Mais hchouma n’est en fait ni l’une ni l’autre: plus que la honte, plus que la pudeur elle est présente constamment, en tout lieu, en toute circonstance. Le mot n’a pas besoin d’être prononcé, la hchouma dicte, contrôle, interdit, elle se profile derrière bien des actes. Elle concerne le pauvre, mais aussi le riche, l’homme, mais aussi la femme, la jeune fille —surtout la jeune fille—, le citadin mais aussi le paysan, le nomade, le lettré mais aussi l’analphabète. C’est un code auquel on se conforme sans réfléchir, et qui légifère toutes les situations de l’existence. C’est le qu’en dira-t-on qui fait peur, et le discrédit sera jeté, non seulement sur le coupable, mais aussi sur ses proches et tout son entourage. Aussi la hchouma de l’un n’est-elle pas la hchouma de l’autre, celle de la jeune fille n’est pas la même que celle de la femme, qui n’est pas non plus celle de l’homme; la hchouma pour les jeunes n’est pas la même que pour les vieux, la hchouma en ville n’est pas la même qu’à la compagne etc. Il ne faudrait pas non plus confondre ce code de convenances avec ce qui est hram, c’est-à-dire interdit par la religion et punissable dans l’au-delà. Certains actes sont hchouma mais non hram. Le croyant n’a qu’à s’entourer de secret pour que son acte ne lui cause aucun discrédit, à condition toutefois que cet acte ne soit pas hram. Reportons-nous à la morale populaire: « Le forfait secret est acquis et pardonné… » La hchouma se présente donc comme un voile épais qui sépare deux mondes en totale opposition: l’un est régi par les us et les coutumes et exclut toute possibilité pour être de s’affirmer en tant qu’individu, hors du modèle social; l’autre univers est fait de silence est de secrets, c’est le monde de la personne, au-delà des conventions.

Au-delà de toute pudeur, Soumaya Naamane Guessous| EDDIF| 2007| ISBN 2908801116| 276 pages |


naamane guessousMaître-assistante à la faculté des Sciences Humaines à Casabanca, marocaine, Soumaya Naamane Guessous défend le droit des femmes et lutte pour que progressent les lois et se lèvent les tabous. Animée par un esprit de sérieux et d’objectivité, l’auteur a suivi pas à pas, à force de patientes questions, l’existence de femmes habituées au secret…

À voir :: Hchouma: le poids de la Honte ::